Julia, une douce salope de l’Est !

Pour problème de sécurité je crois, je du me résoudre à l’attendre au bar de l’hôtel … expérience nouvelle pour moi mais qui ne manque finalement pas de charme. Une jeune et jolie brune, sourire aux lèvres, et habillée fort élégamment me rejoint. Instant magique, on dirait my girl friend (petite amie), petit bisous, elle se colle à moi … j’ai déjà envie d’elle (ma bite à doublé de volume) ; je rêve un instant de la prendre ici, sur la table, à la vue de tous, elle est si … à moi … (pour quelques euros). 
Puis la porte de l’ascenseur se refermant, elle m’enlace, de nouveau des idées coquines m’envahissent, bloquer ce putain d’ascenseur et la prendre ici, par terre, en levrette. Lui faire crier mon nom, elle est presque … à moi. 
Dans sa chambre, elle se lâche, elle aimerait que je passe par la douche, elle aimerait seulement, même si je n’ai pas envie de la laisser une seconde, je ne peux lui refuser. Elle va goutter à mon gland.
Elle me câline comme personne, elle me suce comme j’aime, elle se laisse guider, elle veut que je sois aux anges … Ça semble si naturel, pour elle.
Elle est pleine d’attentions, je suis son homme de l’instant, elle m’offre sa bouche, sa langue, ses lèvres, sa chatte, sa fraîcheur, son anus sans crotte … tout son amour du moment. Une douce rose que je ne laisserai pas faner.
Elle m’abandonne un instant, pour se refaire une beauté, l’éjaculation faciale à fait pas mal de dégât ! Elle est charmante avec la bouche maculée du venin de mon pauvre pantin …
Quand elle revient, elle semble plus amoureuse encore, elle prend ma main, la glisse dans sa culotte, m’embrasse, me dévore … elle est si … à moi … 
Je la prends, devant, je la retourne, je la déboite comme personne ne l’a jamais déboîtée, elle gémit, elle se tortille, elle écarte ses fesses avec ses mains … l’illusion est parfaite. Je lui fait la totale, la condamne, lui donne une peine maximum. Elle hurle, se caresse les seins et le vagin. Ma bite réponds toujours présent. Je l’attrape par les hanches et admire sa chute de reins (et ce tatouage, arf). Elle m’excite, surtout quand elle se doigte l’anus. 
Malheureusement, mon âge sans doute et l’heure impartie ne me permettront pas de jouir une deuxième fois, c’est marrant comme ces petites jeunes pensent que vous n’êtes pas satisfait si vous n’avez pas ce fameux « Finish ». Nous prendraient elles, pour des petits jeunes … clin d’œil aux quadras ! Julia n’est certes pas une poupée Barbie, légèrement chubby, mais un minois … tip top et une gentillesse, un vrai délice. Et des seins … hummmm …